Retrait de Laboratorio Arts Contemporains de Cotonou Couleurs Jazz : John Arcadius rassure de la pérennisation sans faille du festival


                     John Acardius, toujours serein
L’organisation et le financement du Festival Cotonou Couleurs Jazz ne connaîtront plus certes, la participation de Laboratorio Arts Contemporains, mais ne souffriront de rien par rapport aux ambitions et à l’ancrage du festival,  nous a rassuré hier, l’artiste John Arcadius, auteur de cet événement d’envergure internationale qu’abrite le Bénin depuis 2012.

«Nous sommes aux regrets de vous annoncer que Laboratorio Arts Contemporains, une des deux structures organisatrices du festival Cotonou Couleurs Jazz ne participe plus à la gestion organisationnelle et financière dudit festival.» C’est l’information partagée jeudi 7 août dernier par la médiatrice interculturelle Silvana Moï Virchaux, Présidente de Laboratorio Arts Contemporains. La nouvelle a suscité des inquiétudes notamment au sujet de la poursuite du festival quand on sait que l’événement est porté par cette association de Silvana Moï Virchaux et le label Vod records de John Arcadius. Contacté par notre rédaction dans la matinée du lundi 10 août  à propos, John Arcadius, l’initiateur du festival nous a servi un discours plutôt rassurant. Par rapport à ‘’la mort éventuelle’’ du festival pour faute de financement, il répond: «Nous n’avons aucun souci financier» insiste l’artiste. A ses dires, le festival a une équipe solide en place que le départ d’une structure ne saurait déranger jusqu’à atteindre l’organisation et le financement du festival. « Cotonou Couleur Jazz, est une structure à part entière. C’est un festival initié par moi-même…», confie le chanteur. Il explique que l’équipe a opté pour l’ouverture à toute structure qui épouse l’idée et décide d’y apporter sa contribution technique et autre. «Mais, précise-t-il, à un moment donné quand, ça ne va plus, on demande à la structure de se retirer ». « Cotonou Couleur Jazz, c’est d’abord un festival béninois avec la population béninoise. Et l’équipe demeure ; les ambitions n’ont jamais bougé, ça ne change pas». Celles de faire de ce festival, un rendez-vous annuel incontournable en Afrique pour les artistes, les tourneurs, les programmeurs, les médiateurs nationaux et internationaux et autres professionnels de la culture et des arts.
Depuis 2012, Cotonou Couleurs Jazz se tient au Bénin comme un carrefour des musiques, un carrefour des cultures d’ici et d’ailleurs. C’est un marché de la musique et une opportunité exceptionnelle de promotion des talents nationaux mais aussi régionaux. Ces artistes bénéficient à l’occasion, des concerts, des sessions de master class, etc. Dans la programmation du festival, c’est des concerts uniques et exceptionnels ; c’est la découverte d’artiste de renommée internationale. Pour la prochaine édition, l’initiateur promet encore une très belle fête de la musique. L’agenda, nous a-t-il annoncé, sera dévoilé d’ici peu, à la faveur d’une conférence de presse. 

Blaise Ahouansè