17ème édition des Journées théâtrales de Carthage en Tunisie : La pièce « Ômon mi » de Ousmane Alédji au menu officiel


Le metteur en scène Nicolas Houénou de Dravo entame le voyage avec « Ômon mi » de Ousmane Alédji
Deux dates pour « Ômon mi » (Mon enfant) à la 17ème édition des Journées théâtrales de Carthage en Tunisie qui a lieu du 16 au 24 octobre prochain. Dans une mise en scène de Nicolas Houénou de Dravo, cette pièce du dramaturge béninois Ousmane Alédji sera présentée à El Hamra (Tunis) le samedi 17 octobre et au Centre dramatique et scénique de Gafsa le mercredi 21. Et ce, dans sa nouvelle version. En effet, « Ômon mi » est une pièce créée en 2005 entre Cotonou (Bénin) et Berne (Suisse) dans le cadre d’une co-production entre le festival Afrique Noire et Théâtre Agbo-N’koko. 10 ans après en avril dernier, l’auteur la rend publique sous sa forme de livre. Livre auquel le metteur en scène Nicolas Houénou de Dravo a donné vie en Juillet dernier.
« Ômon mi » suscite le débat autour de l’infanticide au nom de considérations sociales ou traditionnelles. L’histoire servant d’appui est celle relative au malheur d’une mère appelée à sacrifier son second enfant tout comme le premier né au nom de la tradition ou considérations sociales qui « liquide » tout enfant présentant des malformations ou des signes particuliers. Le premier né de cette femme est un bossu, et le second un albinos né recouvert du placenta de sa mère. Ce pourquoi il est vu comme un jumeau anormal, le placenta est considéré ici comme son frère jumeau. Du coup il est déclaré porteur de malheur pour sa famille et la société en générale. Sur scène, le metteur en scène fait vivre le duel entre les gardiens de cette tradition et ceux qui soutiennent comme la mère que la vie est sacrée et ne saurait être sacrifiée au nom de quelque considération sociale ou basée sur la tradition.

Blaise Ahouansè