Consultation nationale du Fa : Le Tofa 2016 prévu pour 5 décembre 2015


La consultation nationale du Fa pour le compte de l’année prochaine,  Tofa 2016, a lieu le 5 décembre 2015 à partir de 7 heures à la maison du peuple de Wologuèdè à Cotonou.
 
Le professeur Mahougnon Kakpo, Pdt d’honneur de l’Afab et…


L’Association Bénin Tofa a déjà pris date et lieu pour le Tofa 2016. C’est pour le samedi 5 décembre 2015 à la maison du peuple de Wologuèdè. Et ce, à partir de 7 heures. Les préparatifs vont bon train pour cette édition de consultation nationale divine sur l’année 2016. Dimanche 25 octobre dernier, les organisateurs à divers niveaux se sont encore retrouvés pour les dernières questions d’ordre organisationnel. Ce qui est sûr et certain, affirme le président de l’association, Dieudonné Echiha, la date est prise et la consultation aura lieu. « Tofa 2016 aura bel et bien lieu » rassure le professeur Mahougnon Kakpo, président d’honneur de l’Association fagbassa et bokono du Bénin (Afab) que préside David Koffi Aza. Il est annoncé pour le rendez-vous comme à l’accoutumée, des bokono –prêtes de fa- professionnels qui viendront de tous les coins du Bénin. Mais aussi, tous les citoyens béninois que Eric Fandohan, secrétaire à l’information de l’association invite non seulement pour assister l’événement mais aussi pour les aider par la suite à faire les sacrifices selon le signe du fa qui sortira et les interprétations qui suivront.
…Dieudonné Echiha Pdt de l’Association Bénin Tofa annoncent les couleurs du To Fa 2016

Tofa, une clé de développement

Aux dires du professeur Mahougnon Kakpo, le Tofa permet d’orienter la politique de développement du Bénin et d’éviter les improvisations ou démarches à tâtons en la matière. « Le Tofa vous permet de savoir sur quel levier s’appuyer pour que le développement puisse être amorcé. C’est un outil de développement, nous devons en tenir compte » confie le président d’honneur. «Nous avons ce que nous pouvons exploiter pour sortir de la misère : le fa. » renchérit Dieudonné Echiha. Il s’agit,  rappelle le professeur Mahougnon Kakpo, d’un système divinatoire d’une très grande précision à partir du moment où le bokono qui est appelé à le consulter est professionnel. Il en veut pour preuve la concrétisation de toutes les prédictions qui sortent chaque année desdites consultations. Il n’en pouvait pas être autrement, défend-il. Car, à l’en croire, tous les prêtes qui sont conviés chaque année pour le Tofa sont de fins connaisseurs de cette science qui donne des orientations précises et claires au sujet des secteurs dans lesquels l’Etat doit investir au cours d’une année pour assurer le bien être de sa nation.

Appel aux gouvernants

Le professeur soutient que la dimension spirituelle doit être forcément prise en compte dans le développement du Bénin. Malheureusement, regrette le président de l’association Bénin Tofa, les autorités béninoises, bien qu’en ayant connaissance, ne s’en servent pas encore pour la gouvernance du pays. Il en veut pour preuve la sourde oreille du gouvernement quand à l’exécution des sacrifices après chaque consultation. «C’est nous-mêmes et quelques compatriotes qui contribuons pour les sacrifices», informe le président. A propos, et pour la prochaine édition annoncée pour décembre, l’Association Bénin Tofa et l’Afab invitent le gouvernement à faire l’expérience cette fois-ci, de prêter oreille à ce que le Fa dira et de faire les sacrifices nécessaires.

Blaise Ahouansè