‘’4 Season show’’ : Adjidja Dagbo décroche le 1er prix «Test mon flow»



La grande soirée de concert pour la clôture de la troisième édition du festival ‘’4 Season show’’ a été marquée samedi 2 juillet 2016 au Palais des congrès de Cotonou, par la finale du concours de rap «Test mon flow» remporté par Précieux K. Assandékon alias Adjidja Dagbo suivi respectivement de Snake et de Doss B.
                                                                     

Adjidja Dagbo recevant après sa prestation,…
Le jeune artiste de rap Adjidja Dagbo inscrit son nom en premier dans le palmarès du concours «Test mon flow». Avec une moyenne de 15,50/20, il est arrivé samedi 2 juillet 2016 à emporter le premier prix de cette compétition de musique urbaine qui était à sa première édition. «Test mon flow», c’est en effet l’innovation qu’a connue la troisième édition du festival ‘’4 Season show’’ tenue du 27 juin au 2 juillet 2016 à Cotonou. Il est l’initiative de l’Agence médias services soutenu par Moov Bénin. Déjà un festival qui offre chaque année, l’occasion à des jeunes talents du rap et du hip-hop de s’exprimer, il a permis avec cette innovation la découverte d’autres talents à qui s’ouvrent des portes de promotion à travers ce festival, à en croire l’organisateur Kenneth Comlan. Celui-ci informe que le festival a enregistré dans son agenda 2016, des échanges en ateliers entre les professionnels du rap. Il y a eu, à ses dires, une conférence débat sur l’identité et l’exportation de la musique béninoise.
La finale du concours samedi dernier, a      mis aux prises quatre jeunes présélectionnés. Devant un public aussi jeune, chacun d’eux a laissé apprécier par un jury composé de 4 professionnels de la musique urbaine au Bénin, les fruits de ses inspirations. Ceci, en deux passages pour chacun. Au premier tour, chacun à exécuter un morceau personnel tandis qu’au deuxième, chaque finaliste a été soumis à chanter sur un son d’autrui. Et ce, sur un thème donné. Il s’agit de « la jeunesse et de la citoyenneté active ».
… son chèque des mains de Magic du groupe Ardiess avec sur scène les deux autres lauréats
Le jury dans son appréciation, confie le juré Gérardo Ahouansou, s’est basé sur la gestion de la scène, le flow et le message. Si tous les candidats ont pu passer les mailles du critère ‘’scène’’, il souligne qu’ils sont un peu passés à côté du thème à la différence de Adjidja qui y est resté vraiment collé. C’est ce qui lui a valu son avance de points sur le deuxième, Snake (13,62) et sur le troisième Doss B (11, 87). Mais aussi, la différence entre le premier et les deux autres lauréats de «Test mon flow», c’est le canal linguistique exploité. Adjidja en réalité, compose ses textes en fon, sa langue maternelle qu’il manie à sa manière et considère comme l’innovation ou l’originalité qu’il peut apporter sur le marché de la musique urbaine. «Je me sens mieux, plus à l’aise en fon.» confie-t-il soulignant sa décision de ne plus rebrousser chemin. « L’une des choses que nous pouvons vendre à l’extérieur, ce sont nos langues maternelles» se convint Adjidja. Pour lui, le présent prix composé d’un chèque de Cinq cent mille (500.000) francs Cfa, un bon pour la réalisation d’un clip vidéo et puis d’un single est un fruit de cette option et en même temps un défi. «C’est un couronnement mais je crois que cela me donne de la tâche à accomplir, parce que le public va s’attendre à beaucoup de moi» affirme le lauréat qui promet déjà ne pas décevoir. Au contraire, il annonce, en plus de cet atout de langue, sa vision est de parvenir à créer des instrumentales urbaines aux couleurs des sonorités traditionnelles de son pays.
A noter que le prix du deuxième lauréat est constitué d’un chèque de deux cent cinquante mille (250.000) francs Cfa et d’un bon pour un clip vidéo. Celui du troisième est un chèque de cent cinquante mille (150.000) francs Cfa.  

Blaise Ahouansè