Edition 2016 du festival Adjra : Les contrats des artistes béninois menacés d’annulation


Eric Thom’Son,

La 16ème édition du festival Adjra en souffrance. Le comité d’organisation serait en difficulté pour respecter son contrat avec les artistes béninois invités sur le festival. Ils sont entre autres Pidi Symph, Tcheffon -le fils de feu Adjahoui-, Bénédiction, Taofik, Johny Ahossi, Dah Tamadaho, le Ballet Fédéral, le groupe Achakata, tous visiblement mécontents. Approché, pour s’enquérir des raisons d’un tel dysfonctionnement le promoteur du festival, Eric Thom’Son, informe qu’il s’agit de difficultés financières. «Nous connaissons  des difficultés qui sont occasionnées par des promesses non tenues de certains administratifs». Selon des indiscrétions, des actes de sabotage ont été posés contre l’organisation pratique du festival. En effet, le festival Adjra a toujours reçu le financement du Ministère du tourisme et de la culture, dans l’ordre de 10 à 20 millions de francs Cfa. Et pour cette année, d’après le promoteur, la direction chargée d’attribuer les fonds à allouer à l’exécution des activités inscrites au Plan annuel de travail (PTA) du ministère de la culture a été signifié une intention de financement à la hauteur de 10.000.000. Mais contre toutes attentes à l’en croire, c’est une enveloppe de 5.000.000 qui a été affectée au festival. Plus malheureux, « Même les 5.000.000 F Cfa accordés ne sont pas jusque-là débloqués par le Ministère, alors que  le festival est prévu pour se dérouler du 7 au 14 août 2016 », informe Eric Thom’Son. Pour Masta Cool, l’un des proches collaborateurs du Ministre du tourisme et de la culture, ces difficultés enregistrées s’expliquent par la situation critique dont le Ministre Ange N’ Koué a hérité. Mais au-delà fait-il savoir, «j’ai l’impression que les gens ont consciemment pondu des œufs sous les pieds du promoteur du festival Adjra en n’honorant pas leur parole quant aux fonds du ministère qui devraient être positionnés sur le festival ». Toutefois il rassure le promoteur du soutien personnel du Ministre à ce festival de grande envergure qui a fait déjà ses preuves en termes de promotions des rythmes traditionnels.